Pesticides et métaux lourds : quelles conséquences sur notre santé ?

“Nous voulons des coquelicots”, l’appel lancé contre les pesticides dans le journal Charlie Hebdo et fortement relayé dans les médias, a mis en lumière l’exposition de tous, à ces substances toxiques et nocives pour l’Homme. Tout comme la présence de métaux lourds, une pollution invisible, pourtant bien présente dans nos organismes.

 

Tous concernés ?

Les agriculteurs représentent la population la plus exposée aux pesticides. Ainsi, selon un rapport de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), ⅔ des tumeurs diagnostiquées chez les agriculteurs sont liées à leur exposition aux pesticides.

Les particuliers ne sont pas épargnés non plus. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de nos foyers, nous utilisons tous des produits chimiques qui contiennent des pesticides ( pour le jardinage, le traitement du bois ou encore pour lutter contre les moustiques !).

Nous sommes tous concernés par la toxicité des pesticides et des métaux lourds dont les résidus sont présents aussi bien dans l’atmosphère que dans notre alimentation : fruits, légumes, céréales pour les pesticides, poisson et eau du robinet pour les métaux lourds.

 

Quels risques pour votre santé ?

A moyen et long termes, les pesticides sont suspectés d’engendrer de graves problèmes de santé dont le développement de certains cancers, des anomalies congénitales, des déficits immunitaires, des problèmes de reproduction, des problèmes neurologiques, cognitifs ou comportementaux.

Les métaux lourds, parmi lesquels le plomb, le mercure, le nickel, l’aluminium, ou encore le manganèse ne doivent pas être absorbés en quantité importante. En excès, ces métaux sont suspectés de présenter un risque de développement de certaines maladies (sclérose en plaque, Alzheimer, Parkinson,,….).

 

Comment réduire votre exposition à ces substances ?

D’après un rapport de l’EFSA datant de 2015, 47% des aliments contiennent des résidus de pesticides au dessus des limites de quantification.

Pour en consommer le moins possible, quelques gestes sont recommandés, comme bien laver les fruits et légumes et retirer leur peau, choisir des produits issus de l’agriculture biologique, ou encore privilégier les petits poissons pour éviter l’accumulation des métaux lourds (sardines, maquereaux, harengs…).

 

Comment connaître votre degré d’exposition  ?

Il suffit de faire analyser une mèche de vos cheveux. En effet, les cheveux “emmagasinent” toutes les substances auxquelles votre corps est exposé, que ce soit par ingestion, par inhalation ou par contact cutané. C’est la “carte mémoire” de votre organisme !

Vous souhaitez connaître la teneur en pesticides et en métaux lourds dans vos cheveux ? Pour le savoir, nous vous recommandons les tests “Inside Hair” proposés par les Laboratoires Beautysané.

 

 

[bws_related_posts]

 

Il n’est pas toujours facile de choisir un aliment parmi le vaste choix qui s’offre
La coupe du monde va commencer à occuper nos soirées et pour ne rien rater,
Il fait chaud et vous n’avez pas envie de rester enfermé en cuisine ? Testez l’effet
Le 16 février prochain, c’est le Nouvel an chinois et le début de la fête
  Pas toujours facile de manger équilibré au restaurant ! En fonction du type de