A quoi servent les antioxydants ?

Les radicaux libres, accélérateurs de vieillissement

Les radicaux libres sont des déchets naturellement produits par le corps. Ce sont des molécules d’oxygène très instables qui peuvent facilement réagir avec des molécules essentielles au fonctionnement cellulaire et les altérer. Ces agressions entraînent des dommages sur notre organisme et le font vieillir. Le corps humain étant bien fait, il possède un système antioxydant qui neutralise les radicaux libres qu’il produit.

Cependant, la production de radicaux libres est augmentée par des facteurs environnementaux comme les UV, le tabac, la pollution, le stress… Cette accumulation dépasse alors les capacités de défense de l’organisme, provoquant ainsi un vieillissement accéléré.

Les antioxydants : un bouclier contre le vieillissement cellulaire

Les principaux éléments de notre système anti-radicalaire sont bien identifiés. Il s’agit en particulier de molécules spécifiques de notre organisme :

–       3 enzymes (à savoir la superoxyde dismutase, la catalase et le glutathion peroxydase)

–       des molécules spécifiques tels l’acide lipoïque et le coenzyme Q10.

–       viennent s’associer à ces molécules des antioxydants d’origine alimentaire bien connus : les vitamines C et E, les polyphénols et les caroténoïdes des végétaux.

Une déficience dans ce système de défense peut venir augmenter la production de radicaux libres et induire des effets néfastes sur la santé. Dans ces cas là, l’apport de molécules antioxydantes par l’alimentation n’est pas toujours suffisant. Il est nécessaire de faire appel à des compléments alimentaires spécifiques.

Il faut choisir un complément alimentaire à large spectre d’action, c’est-à-dire contenant des éléments visant à renforcer les 3 composantes du système anti-radicalaire :

– un apport suffisant en minéraux, essentiels à la synthèse de chacune des enzymes anti-radicalaires. Il s’agit du cuivre, du manganèse, du fer et du sélénium.

– du coenzyme Q10 et de l’acide alpha-lipoïque pour assurer une quantité adéquate de facteurs antioxydants spécifiques.

– des antioxydants alimentaires : vitamines antioxydantes A et E et polyphénols.

Il existe différents types de polyphénols qui présentent différentes fonctions antioxydantes :

*  les flavonoïdes : comme la quercétine, la plus active de cette famille.

* les catéchines : essentiellement présentes dans le thé vert.

* les stilbènes et plus spécifiquement le resvératrol : substance produite par la vigne pour se protéger.

* les procyanidines (ou OPC) : elles empêchent la fabrication de substances allergènes et inflammatoires.

[bws_related_posts]

Un célèbre philosophe a dit un jour : ‘il en faut peu pour être heureux, vraiment
L’automne est une période charnière qui permet la transition entre deux saisons difficiles pour notre
L’importance du magnésium dans l’organisme est aujourd’hui de mieux en mieux établie. On sait désormais
Quand on parle de poids on parle presque toujours d’alimentation et d’exercice physique et nous
A force de multiplier les régimes draconiens et déséquilibrés, votre métabolisme (c'est-à-dire les dépenses d’énergie

Laisser un commentaire