Ventre gonflé après avoir mangé : comment y remédier ?

Une femme sur 2 souffre de ballonnements après 30 ans. C’est même un motif de plus en plus fréquent de consultation. Quelles sont les causes ? Comment y remédier ? Voici quelques astuces qui  vont vous changer la vie !

 

Une flore intestinale déséquilibrée

Notre intestin est naturellement habité par des millions de bactéries différentes (plus de 600 espèces), certaines sont pathogènes, donc nocives, mais beaucoup sont bénéfiques, voire indispensables à la santé.

Une flore intestinale favorise une bonne fermentation de certains aliments, donc une meilleure digestion.
Mais parfois la flore intestinale est déséquilibrée. Pour la reconstituer, il peut être intéressant d’avoir recours aux probiotiques. Vous en trouverez naturellement dans les yaourts, les laits fermentés, la choucroute… Il existe également des probiotiques sous forme de compléments alimentaires.

 

Des intolérances alimentaires non détectées

Les ballonnements ont souvent pour origine une intolérance à un aliment. Cela signifie que notre organisme a du mal à le digérer, ce qui provoque des troubles du transit. Certaines intolérances sont très fréquentes : le souffre des choux, le lactose du lait, le gluten des céréales, les fibres des fruits et légumes crus…

Pour le savoir, il faut noter tout ce qu’on mange pendant quelques jours et préciser systématiquement s’il y a eu des ballonnements. Cela permet d’identifier le ou les aliments incriminés  et de les éviter. Si le syndrome persiste, le médecin traitant peut prescrire une analyse de sang qui pourra détecter d’éventuelles intolérances.

 

De mauvaises habitudes alimentaires

Pour éviter les ballonnements, il faut également respecter quelques règles hygiéno-diététiques de base :

–        Manger dans le calme, assis à une table, pendant au moins 20 minutes

–        Prendre le temps de bien mastiquer chaque bouchée

–        Choisir des fibres tendres et non irritantes : légumes et fruits cuits plutôt que crus, éviter les légumes fermentescibles (choux, légumineuses, oignons…)

–        Eviter la consommation de certains aliments comme le café, le thé, les épices, les boissons gazeuses,…

 

Le manque d’exercice

Une activité physique insuffisante peut aussi être en cause. En effet, une paroi abdominale qui n’est pas musclée se relâche. Or les intestins, pour se contracter, on besoin de s’appuyer sur un socle ferme. Par ailleurs, l’activité physique en elle-même accélère le transit et facilite le travail des intestins. Les aliments n’ont pas le temps de fermenter, et les ballonnements dus à l’excès de gaz diminuent.

Alors bougez ! Marchez lez plus souvent possible, faites de la gym, ou toute autre activité sportive qui vous plait !

 

Le stress

L’intestin se comporte comme le deuxième cerveau de notre corps. Il renferme plus de 100 millions de neurones et il est en communication directe avec nos émotions. Pas étonnant qu’à la moindre contrariété, notre digestion s’en ressent ! Il suffit d’un grain de sable émotionnel pour perturber la digestion.

La solution ? Testez les méthodes relaxantes telles que le yoga, la méditation, la sophrologie… Ou parlez à vos amis, votre entourage, votre famille… Rien de tel pour évacuer un stress accumulé et éviter que celui-ci ne se reporte sur vos intestins !

Laisser un commentaire